31 janvier 2017

Je mange sain et bio même au boulot ! Test des recettes du livre de Marie Chioca.

Hello à tous !
On se retrouve pour un test culinaire, cette fois-ci pas d'ingrédients étranges ( quoi que certains n'avaient pas encore leur place dans ma cuisine !), il s'agit de tester les recettes que Marie Chioca a compilé dans "Je mange sain et bio même au boulot !", perso il va s'agir de commencer à manger sain et bio tout court ! Parce qu'en ce moment je n'ai pas de boulot et que je ne mange pas super bien.... Mais je trouvais le concept intéressant et que même si ce n'est pas forcément pour tous les jours je veux faire des effort.

Je mange sain et bio même au boulot ! Test des recettes du livre de Marie Chioca. Par Lili LaRochelle


Comme d'habitude on se dit tout : le livre m'a été offert, mais je n'ai pas été rémunérée pour cet article. Je ne suis pas autorisée à vous donner des recettes (sinon vous n'allez pas l'acheter le bouquin !) ou seulement certaines qui n'étaient forcément celles que je voulais réaliser. J'ai donc pris le parti de vous parler de ce livre en vous livrant mon avis et en vous montrant le résultat de quelques recettes tout en décrivant le niveau de difficultés et si... c'est bon ! Comme d'habitude cet article reflète mon avis très personnel et n'engage que moi.


C'est quoi ce livre ?


Fiche signalétique : 12€, 117 pages (soit 0.102 € la page ! Oui calcul inutile), 21 cm x 21 cm ( oui bravo c'est un carré ! 45 recettes et 120 variantes de déjeuners, là je ne "spoile" rien, c'est marqué dessus ! Il est disponible ici sur le site de Terre Vivante, vous y retrouverez un aperçu du sommaire et quelques pages du livre pour vous faire envie.

Touche perso : 17 post-it (enfin c'est une marque.... donc heuuuu petits papiers autocollants !), 7 éclaboussures diverses, des dizaines de notes au crayon à papier (crayon de bois comme disent certaines personnes 😉). Oui pour moi un livre de cuisine ça doit vivre, on le touche avec les doigts dégueu, on le fait tomber..., c'est bon signe pour lui, ça veut dire qu'on s'en sert souvent.

Marie Chioca, c'est qui ? Pour en savoir plus je vous renvoie vers son interview sur le site de Terre Vivante et vers son blog.

Et si vous être branché bio, nature, découvertes le site de Terre Vivante peut vous intéresser car c'est une librairie...bio !

Même le livre est bio : imprimé en France et de la pâte à papier produit en Europe à partir de forêts gérées durablement à proximité de la papeterie. Bravo. Mais on peut le manger le livre ? Là ça aurait été 100% recyclable !

Ceux qui me connaissent le savent, moi la cuisine il faut que ce soit simple. Et il me faut le déclic, le coup de foudre, l'ingrédient ou l'accessoire qui me donnera l'envie d'avoir envie. Bah là ça a marché mais sain et bio ça reste un challenge !

Perso j'ai constaté que quand je travaille j'ai encore plus la flemme de me faire à manger que d'habitude, j'achète des plats tout faits, et au final même si je ne me pèse pas je me sens plus lourde et serrée dans mes vêtements et mon état redevient à la normale après quelques semaines, d'où mon intérêt pour ce livre.

Ce que j'ai aimé


L'idée est de faire simple pour emmener au boulot, mon idée est de faire simple toujours, on est raccord. Mais il n'y a pas que ça, il s'agit aussi de manger mieux car nombre de recettes sont à indice glycémique bas, je traduis le plus simplement possible : éviter le pic de sucre et le coup de barre qui va avec après et préférer une énergie plus continue.

Des recettes adaptées aux végétariens

J'apprécie l'utilisation et la valorisation d'ingrédient apportant des protéines non animales notamment via la farine d'épeautre.
D'ailleurs, petite anecdote, bon ok, ce n'est pas vraiment drôle, bref. Je travaillais quelque part en tant que bouche-trou (ce qui m'arrive souvent #VDM), et je me retrouve à déjeuner dans une pièce avec des profs ( je n'ai rien contre les profs, enfin pas tous...!), il se trouve que je mangeais des aubergines avec un accompagnement dont je ne me souviens pas, du riz peut-être. Et là, une d'un ton mi-inquiet mi-inquisiteur une prof me dit :"Mais tu n'as pas de protéines". Traduction : tu ne manges pas de viande = tu vas mourir. Je suis toujours là puisque j'écris cet article.

Je ne suis pas une obsédée de la nutrition, je ne suis pas un robot, il faut que ça me fasse envie pour je puisse manger la chose (ce n'est pas le cas de tout le monde, certains ont faim et bouffe tout ce qui passe même du dégueu...), je ne vais pas rajouter un truc juste pour avoir des protéines, ça ne marche pas avec moi.

Je ne mange pratiquement pas de viande, un steak haché de temps en temps pour faire une bolognaise, des oeufs pour faire en salade ou au plat (ou des gâteauuuuuux !), des lardons allumettes, du jambon type italien ou espagnol mais pas de morceau de viande à manipuler ou avec des os, ça ressemble à une bête, je ne peux pas.

Je ne suis donc pas complètement végétarienne, et je ne peux résister à l'appel d'un magret de canard quand je vais au resto ( ce n'est pas ce que je fais le plus....) Je sais que je ne consomme certainement pas assez de protéines, ces recettes sont donc adaptés aux gens comme moi. Mais vous trouverez quelques recettes avec du poulet ou du saumon par exemple.

Marie Chioca nous indique d'ailleurs que telle ou telle recette apporte une bonne dose de protéines ou alors pas assez et qu'on peut alors compléter la recette avec un autre ingrédient.

J'apprécie aussi la suggestion de variantes , si elle utilise certains ingrédient  elle va nous suggérer une alternative pour s'adapter à nos goûts ou à ce qu'on a dans nos placards. Je dois avouer que j'ai pris pas mal de libertés à ce niveau là !

Chaque recette est illustrée de petites icônes pour savoir si la recette est végétarienne, sans gluten et sans produits laitiers animaux.


L’incitation aux économies d'énergie (d'électricité, pas la mienne !) est une bonne chose, on ne fait pas toujours attention et on ne pense pas toujours à utiliser le four quand il est chaud pour mettre tout de suite un autre plat à cuire ou à réchauffer.

De nombreuses recettes proposent également de cuisiner les restes, si on a !

Ce que j'ai moins aimé 


Attention au porte-monnaie !

Les ingrédients bio, c'est super je suis pour. Mais c'est plus cher (et je ne dit pas trop cher, nuance !), certains vous dirons que oui mais c'est meilleur pour vous et qu'il faut faire des choix ( certains n'ont pas à le faire d'ailleurs...). La farine d'épeautre par exemple, pour moi être humain tout à fait ordinaire qui achète de la méchante farine blanche de supermarché, et bien ça fait un petit choc tout même puisque c'est environ 3 fois plus cher. 

Je suis d'accord, on n'est pas du tout sur le même produit mais la plus plupart des recettes sont proposées avec de la farine d'épeautre (vers laquelle je me suis dirigée) ou alors de la farine complète T80 ou T110 (un peu du chinois pour moi) qui elle est 2 fois moins chère que celle d'épeautre. Je vous rassure je ne regrette pas du tout cet achat car c'est plus goûteux et que vous n'utilisez pas le paquet entier à chaque fois.


Des ingrédients pas toujours faciles à trouver

Le bio c'est le concept du bouquin, je trouve ça très bien sauf que pour certains ingrédients...c'est compliqué car je ne les ai pas trouvé en magasin bio ( 2 magasins bio de Bordeaux centre) comme la farine de grand épeautre, je n'ai trouvé que du petit épeautre, tofu fumé au tamari...

Bonne nouvelle, beaucoup d'ingrédients sont disponibles en supermarché (ou magasins de proximité) dans les rayons classiques ou bio, on ne va pas se le cacher c'est souvent plus facile et moins cher. Mais ne cherchez pas la farine d'épeautre (ils n'ont que celle avec farine incorporée pour faire du pain) ou la farine T80 et T110.


Et alors, ça donne quoi ?

Je ne vais pas tout vous montrer ici mais seulement un aperçu et je posterai pus de photos sur Instagram (pour les personnes qui n'ont pas Instagram, il y a un onglet exprès pour vous sur le blog).

La pâte brisée des fainéants

Déjà j'ai envie de dire qu'il ne faut pas être trop fainéant pour la faire. Bon j'exagère, c'était la première fois, j'ai fait ma kéké, j'ai mis toute l'eau d'un coup, ça collait, impossible de m'en dépêtrer. J'avais l'impression d'être une petite fille de 5 ans qui faisait de pâte à sel, sauf que j'ai 30 ans, que c'était dimanche soir et que j'en avais grave marre. J'ai fini par m'en sortir.

Je mange sain et bio même au boulot ! Test des recettes du livre de Marie Chioca. Par Lili LaRochelle


Oui oui, mini appart donc ustensiles miniatures (ce n'est moi qui suis géante, je précise !). J'étais partie sur la moitié de la recette, les livres de cuisine voient souvent les choses en grand, mais avec toute la farine que j'ai ajouté pour réussir à manipuler la pâte je ne devais plus être très loin de la recette entière ! J'en ai mangé pendant 3 jours, je n'en pouvais plus !


Je mange sain et bio même au boulot ! Test des recettes du livre de Marie Chioca. Par Lili LaRochelle

Résultat très bon, j'ai fait comme dans le livre en rabattant les bords sur le dessus pour faire un genre de tourte, c'est vrai que c'est plus joli et plus de pâte donc plus d'énergie ! La farine d'épeautre apporte un très bon goût.

J'ai peut-être fait cuire cette pâte trop longtemps car j'ai trouvé qu'elle était un peu dure.

C'est une pâte qui de détrempe pas, souvent avec les pâtes industrielles l'appareil est "bu", la pâte a du mal à cuire (la personne pour laquelle je fais cette remarque se reconnaîtra😏).


Les pains suédois très simplifiés

C'est gentil de me les simplifier, de toute façon je ne connais pas la recette ! J'étais très emballée et puis houlala, levure de boulanger, laisser reposer... J'ai adoré l'odeur lors la préparation, sans doute la levure, c'était enivrant. Comme d'habitude je n'ai pas fait la recette entière et la magie n'a peut-être pas opéré à cause de cela. Mais petit four, petite plaque, j'aurais du faire cuire en 2 fois....J'ai bien laissé la pâte reposer mais elle n'a pas bougé, elle n'a pas levé en fait....

Niveau matériel, il aurait fallu un carré à pâtisserie, que je n'ai pas, j'en ai vu soit trop cher, soit on m'en vendait 3...

Je mange sain et bio même au boulot ! Test des recettes du livre de Marie Chioca. Par Lili LaRochelle


Comme on voit sur la photo c'est plutôt compact mais c'est l'une des recettes dont j'ai préféré le résultat. Un goût à tomber et pour le coup ça tient au corps et ça doit être pas mal au petit déj.


Les muffins au chèvre frais


Tout a bien marché, super bon, j'ai remplacé les tomates séchées par des noix. Bonne idée pour l'apéritif. Rien à ajouter.


Je mange sain et bio même au boulot ! Test des recettes du livre de Marie Chioca. Par Lili LaRochelle




J'ai essayé de nouvelles recettes !

Au fur et à mesure j'ai réalisé d'autres recettes et je vous montre ce que ça donne 😉


Les madeleines au yaourt
Je n'avais pas encore le moule à madeleines mais peu importe la flacon pourvu qu'on ait l'ivresse ! Ici la recette contient un yaourt mais de soja, la recette est assez classique et simple. Mais, oui le mais arrive ! Cette recette comme beaucoup de recettes végétariennes / vegan ne contient pas de beurre mais de l'huile, et je trouve que ça enlève un peu de saveur, d'autant plus que je suis d'une région très portée sur le beurre !


Je mange sain et bio même au boulot ! Test des recettes du livre de Marie Chioca. Par Lili LaRochelle


La salade végétarienne de haricots blancs
L'idée de cette recette, comme beaucoup d'autres de ce livre est d'utiliser les restes ou de faire des variantes d'une préparation. Ceux qui me connaissent savent que ce n'est pas demain la veille que je vais me mettre à cuisiner des haricots blancs, j'en ai donc pris en boite mais de chez Cassegrain, oui pour les haricots je ne prends que Cassegrain.

L'idée était sympa mais je n'ai pas trouvé super bon, ici c'est une question de goût puisque pour moi il n'y avait pas de réelle préparation. Les haricots froids, je crois que ce n'est pas mon truc et ces ingrédients-là ensemble, je n'ai pas aimé plus que ça.

Je mange sain et bio même au boulot ! Test des recettes du livre de Marie Chioca. Par Lili LaRochelle

La salade d'orge à la feta et au aubergines
Là aussi un ingrédient que je mange plutôt chaud et que j'aime beaucoup se retrouve version froide, l'aubergine. Pour le coup j'ai ajouté un peu de vin blanc sec à la cuisson pour apporter un peu de saveur car l'aubergine cuite seule peut être un peu fade. J'ai trouvé le mélange des ingrédients et des saveurs harmonieux et je trouve intéressant d'utiliser l'orge comme féculent pour varier un peu, sauf qu'ici il fallait le faire tremper toute une nuit avant de le faire cuire, le genre de truc, vous vous en doutez que j'adore ! Pour l'orge au niveau du goût personnellement je n'ai pas de trouvé de différence avec le blé, et vous le voyez en photo, ça a la même allure.

Je mange sain et bio même au boulot ! Test des recettes du livre de Marie Chioca. Par Lili LaRochelle


La pâte à wrap
Je précise que je n'ai pas de plaque de cuisson et que donc je n'ai pas utilisé de poêle pour cette recette. J'ai un genre de multi-cuiseur de chez Philips, appareil constitué d'une cuve amovible dans laquelle je peux faire des omelettes et des œufs au plat par exemple. Mais avec le temps la chose est devenue de moins en moins anti-adhésive, c'était donc la première est dernière fois que je ferais ces wraps, parce j'ai trop galéré !

Sinon cette recette qu'on peut faire avec de la farine de grand épeautre est délicieuse et très goûteuse et j'ai choisi comme sur la photo de garnir les wraps de fromage frais et de concombre.

Je mange sain et bio même au boulot ! Test des recettes du livre de Marie Chioca. Par Lili LaRochelle


La photo ci-dessous n'est pas une recette du livre mais contient un ingrédient qui en fait partie le kasha, du sarrasin grillé. J'avais tenté la recette de galettes proposée, ça a été un fiasco, mais j'ai insisté et en fait c'est une céréale qui cuit très vite et que j'ai eu du mal à maîtriser. J'ai fait une salade et c'est ce que vous voyez juste au dessus des carottes.

Je mange sain et bio même au boulot ! Test des recettes du livre de Marie Chioca. Par Lili LaRochelle


Bilan 

De bonnes idées, de bons réflexes à adopter au quotidien mais il ne s'agit pas forcément de recettes facile et rapides à faire le soir, la prochaine version ? La cuisine pour les célibataires avec des petites doses ?

Et vous ?
Vous aimez ce genre de livre de recettes pratiques ?
Vous êtes passé au bio ?

15 commentaires :

  1. Bonjour "Bio woman"( bien entendu, il faut avoir regardé Dorothée le mercredi dans les années 80 pour comprendre la blague ;-) ), bref, ces recettes m’intéressent car lorsque je travaille matin et après-midi, je ne rentre as chez moi et j'emporte ma "gamelle". Les muffins au chèvre et noix surtout! je pense que je vais les tester sur des copains prochainement à l’apéro. Petit clin d’œil à notre rédactrice chérie : je travaille et pourtant je n'ai pas les moyens d'acheter tout bio! A bientôt pour un prochain article.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ha ha ! Oui ma chérrrrrrrrrie, je sais bien que le bio n'est pas accessible à tous et même pour ceux qui ont un (riquiqui) salaire, c'est pour cela que je recommande de n'acheter que certains ingrédients en bio car de toute façon je ne les ai pas trouvé en supermarché !
      Je pense toutefois qu'il est intéressant et assez raisonnable (j'ai de très petits revenus donc je connais !) d'acheter la farine T80, T110 ou celle d’épeautre si on est très riche en boutique ou supermarché bio car elle constitue la base de nombreuses recettes et autant partir sur de bonnes bases, non ?

      Miaou !

      Supprimer
  2. Ton programme paraît sage malgré les prix des produits ; j'ai cependant lu tes recettes avec attention et j'achète dés ce soir la fameuse farine d'épeautre car je désire faire les choses à fond.
    Le livre viendra plus tard, en attendant je puiserai les idées sur ton blog .
    J'ai hâte de me mettre en besogne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu verras, tes préparations seront encore plus savoureuses !

      Supprimer
  3. tout ceci me semble très intéressant, je ne suis encore qu'à 75% végétarienne et je me suis même mise au poisson pour enrichir un peu mes repas ; alors toutes les bonnes idées sont les bienvenues et je vais finir pas tester cette fameuse farine d'épeautre vu que je fais les recettes en très petite quantité (je suis la championne de la règle de trois pour adapter les recettes à une seule personne et éviter de manger la même chose plus de trois jours). Comme je reçois souvent des livres de cuisine en cadeau, tout espoir est permis...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les recettes voient souvent les choses en grand et même si je divise par 2 c'est souvent trop !
      La farine d'épeautre est un premier pas pour diversifier son alimentation et y apporter un peu de bio.

      Supprimer
  4. «Chère Marie Chioca, tu fais pas ta "Pénélope" des fois ?» Car l'achat du bouquin et des farines, m'a mis sur la paille ; moi je suis plutôt du genre «Je mange sain et bio, même sans boulot» _Pas sûr que tu vises mon bâtiment (17 pour ta gouverne) parmi tes lecteurs !
    Mais n'étant jamais sourde à la parole d'un bon "épeautre"(je sais, elle est nase) j'ai fabriqué des muffins au chèvre frais qui se mangent comme...des petits muffins !
    Ton livre trône à mon chevet ; une croquette de chien pour marque-page et une méchante tache de vernis ongle pile sur la photo que je dévore des yeux ; ça y est, j'ai faim !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rassure Albertine, mon livre a aussi pas mal souffert : pages écornées, tachées.. mais c'est la preuve que le livre sert et c'est bon signe,non ?

      Supprimer
  5. Faisant partie de la catégorie de gens emmenant sa "gamelle" au boulot et essayant d'utiliser des ingrédients bio, ce livre m'intéresse plutôt ! L'investissement dans de la farine bio est un geste important quand on connait le nombre de pesticides que recoivent les céréales. Moi pour ma part, je mélange les farines. Et un peu de farine complète dans la pâte à tarte (salée ou sucrée) donne un bon petit goût et tient bien au corps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai Sophie, mis à part le côté nutritionnel qui est important, il y a aussi le volet environnemental du bio que je n'ai pas abordé et à tort !
      Il faut penser à préserver nos terres et les personnes qui la travaillent.

      Supprimer
  6. Bon, j'ai tout lu, alors la Lili LaRochelle tu as fait fort et direct. Le texte est sans détour. Si j'étais sur facebook, tu aurais droit à, non un j'aime mais j'adore !!. Ce livre je vais l'offrir à une amie parce que quand elle m'invite je dis rien mais c'est "dégueu". Les recettes (si j'ai bien lu) me paraissent légère, certaines peu chargées en glucose ce qui me convient parfaitement. Je ne sais pas encore avec quels mots je vais offrir ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais Alibaba n'es-tu pas le Alibaba et les quarante voleurs de Facebook ? Vous êtes alors !
      C'est vrai qu'offrir un livre de cuisine peut être une manière subtile de faire comprendre à cette amie que tu aimerais varier un peu les plats !

      Supprimer
  7. Bonjour tout le monde. On ne me voit pas souvent pour faire un commentaire, alors que je ne manque pas de lire chaque article et tes appréciations. Mais le travail, les enfants et surtout la paresse !. Je suis une adepte du bio, ce livre m'intéresse. Il n'y a pas 1000 pages qu'on ne lira jamais, juste ce qui me faut, léger, bio et sain. Je prend plaisir à lire tes commentaires plein d'humour. C'est mon rayon de soleil quand les enfants sont au lit, merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Christel si c'est pour poster des commentaires aussi gentils tu as le droit de ne pas venir souvent !

      Supprimer
  8. Vacances en famille, l'or blanc à perte de vue ; ici, tout n'est que farniente, ski et agapes.
    Studieuse, j'ai glissé le livre de Marie Chioca (Quel drôle de nom !) dans ma valise ; il n'en fallait pas davantage pour mobiliser la troupe à majorité féminine. « Mais où dénicher la farine d'épeautre ? » Ici, tout n'est pas que luxe et volupté ; on trouve même une épicerie bio : à nous les mini pains d'épices aromatisés au cognac ; et tant pis pour les enfants qui n'en sauront rien !

    RépondreSupprimer

Domptage de la boîte à commentaires :
1- Ecrivez votre texte dans le rectangle
2- Vous vous identifiez avec votre compte Google ou avec un pseudo en cliquant alors sur "Nom/URL", ne remplissez alors que la case"Nom" et ne mettez rien dans "URL"
3- Cochez "M'informer" pour recevoir ma réponse.
4- Pour finir cliquez sur "Publier" et confirmez que vous n'êtes pas un robot !

Merci pour votre commentaire !