Hydro Boost corps de Neutrogena



Hello ! Parlons hydratation avec Neutrogena et Hydroboost, ça vous dit quelque chose ? C'est normal je vous ai déjà parlé ici des soins visage Hydroboost et Neutrogena vient de sortir cette gamme pour le corps à laquelle s'ajoute un baume qui ne faisait pas partie du test. J'ai reçu ces produits via le site des Beauty explorers qui permet d'avoir des infos sur les produits Neutrogena mais également de postuler à des tests. Neutrogena s'est inspiré de la gamme Hydro Boost visage enrichie en acide hyaluronique pour créer cette gamme pour le corps. Ces deux produits visent une hydratation rapide pour ne pas perdre une seconde et pouvoir d'habiller rapidement. Voyons ce que ça donne.


Le gel-crème désaltérant corps

La texture est vraiment entre le gel et la crème, j'apprécie le flacon-pompe, c'est le plus pratique je trouve. Normalement on peut s'habiller tout de suite après, bon il faut attendre un peu quand même ! La texture est agréable et la peau est bien hydratée. Niveau parfum, si vous avez aimé celui de la gamme visage vous aimerez celui de la gamme corps.

Hydro Boost corps de Neutrogena - Par Lili LaRochelle à Bordeaux

Voyons maintenant ce qu'on trouve dans ce gel-crème :

Aqua, Glycerin, Isopropyl Palmitate, Petrolatum, Cetyl Alcohol, Dimethicone, Sodium Hyaluronate, Ethylhexylglycerin, Caprylyl Glycol, Cetearyl Olivate, Sorbitan Olivate, Carbomer, Sodium Polyacrylate, Sodium Hydroxide, Tocopherol, Phenoxyethanol, Parfum, CI 42090.  

L'application INCI Beauty qui me sert de référence note ce produit à 5.8/20, pas terrible. Mais cette note est due à la présence de ce maudit phénoxyéthanol, conservateur potentiellement perturbateur endocrinien et au Petrolatum, qui est littéralement de la gelée de pétrole, si ce n'était pas si terrible j'aurais envie de rire en l'écrivant, de la gelée de pétrole ! Cette gelée n'est apparemment pas si méchante, elle crée en fait un film et ne pénètre pas la peau, mais ça reste un dérivé de pétrole....

En ingrédient pas terrible, le diméthicone, anti-moussant et le carbomer, stabilisateur, gélifiant et conservateur. Il coûte 5.70€ les 250 ml, le produit, pas le carbomer !

Hydro Boost corps de Neutrogena - Par Lili LaRochelle à Bordeaux

L'aqua-spray désaltérant corps

Il s'agit d'un spray qui n'est pas un aérosol, c'est à dire que pour recouvrir votre corps il vous faudra presser au moins une dizaine de fois le "bouton" et il ne fonctionne pas dans tous les sens pour faire le dos des jambes ou le dos tout court. Je conseille de vous pschitter en entier puis de masser sinon vous avez les mains qui glissent et c'est galère d'appuyer sur le machin, enfin le truc, vous avez compris.

Il sèche plus vite que son cousin car plus liquide et il est très agréable quand il fait très chaud. Par contre il faut l'étaler, je sais qu'on peut presque s'en passer avec certains produits qui sont plutôt des aérosols qui produisent une "pluie" plus fine, ici le produit sur votre peau est un peu "gel" il faut donc masser un peu. Sinon j'ai bien hydraté ma salle de bain, oui, moi et la précision ça fait deux. Trêve de plaisanterie, quand il a fait très chaud et que j'avais les jambes en feux je "m'aspergeais" le soir avant de dormir. 

Pour le parfum, tout comme son cousin. Oui j'ai décidé qu'il étaient cousins.

Hydro Boost corps de Neutrogena - Par Lili LaRochelle à Bordeaux

Au niveau de la composition retrouve le diméthicone, le petrolatum, je n'ai pas trouvé de note pour lui donc difficile de se faire une idée bien précise... Il coûte 5.70€ les 200 ml

Aqua, Glycerin, Isopropyl Palmitate, Petrolatum, Dimethicone, Sodium Hyaluronate, Polysorbate 60, Cetearyl Olivate, Sorbitan Olivate, C12-20 Alkyl Glucoside, C14-22 Alcohols, Isohexadecane, Hydroxyethyl Acrylate/Sodium Acryloyldimethyl Taurate Copolymer, Sodium Hydroxide, Tocopherol, Chlorphenesin, Parfum, Benzyl Alcohol.  


Vous avez aimé cet article ? Ne vous gênez pas pour l'épingler voyons !

Hydro Boost corps de Neutrogena - Par Lili LaRochelle à Bordeaux

Connaissez-vous cette nouvelle gamme ?
Comment hydratez-vous votre peau ?

Commentaires

  1. Je tiens à m'excuser tout de suite auprès de Neutrogena mais, je crois que je vais me passer de ce produit. Quand même, "NEUTROGENA" quoi ! et il apparait qu'il n'est pas du tout neutre. Désolée, mais je vire sérieusement vegan. Il faut dire que par les temps qui courent, ma p'tite dame, on se méfie de tout, et on a raison. Testeuse deviendrait t-il un "métier" à risque ?

    RépondreSupprimer
  2. Mais pourquoi Neutrogena en veut-il à notre peau ? Ces produits me semblent pleins de fractures peu attirantes même si j'ai longtemps accordé ma confiance à cette marque et souvent utilisé ses crèmes.
    A croire que les blogueuses et moi avons maintenant le réflexe de lire l'étiquette avant d'acheter le produit au point de n'en voir que les lignes négatives, le jour où notre rapport aux gens se fait aussi sélectif, je crains qu'il y perde beaucoup en spontanéité.
    Je ne cache pas qu'un produit offert est un produit adopté, or pas de cosmétiques dans le flot
    hétéroclite de me mes cadeaux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'on cherche la petite bête mais dans le domaine alimentaire et cosmétique il y a tellement de "magouilles" des grosses entreprises pour faire du profit sur notre dos qu'on est obligé d'être méfiant....

      Supprimer
  3. c'est vrai que "dans le temps" on pensait que Neutrogena était un produit sûr et de qualité mais depuis qu'on y regarde de plus près, on doute beaucoup. A chaque fois que je m'enduis de lait pour le corps, dont j'ai vraiment besoin parce que l'eau de ma douche est trop calcaire et me dessèche, je me dis que je me sens mieux mais que ma peau vient d'absorber plein de saloperies. Bon, si je ne posais pas trop de questions, je l'adopterais volontiers cette gamme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut aussi partir du principe que si le produits est sur le marché c'est parce qu'il respecte les normes mais les normes nous protègent-elles assez ? Oups, tu vas flipper encore plus maintenant !

      Supprimer
  4. Ton discours n'est pas neutre et affecte durablement les épidermes à risques qui se badigeonnent sans retenue; pourvu qu'on solde le flacon. C'est pas le cas mais j'ai rien à redire de ce produit qui a bien connu ma truffe (qui en a vu d'autres).
    De mémoire de fille acnéique, j'ai plus d'une marque et d'un échantillon dans ma besace et des cicatrices de guerre plein la face datant de mes 14ans !
    Sur Notre-Dame-des-landes, j'étais une gueule cassée et faute de médaille, on m'a remis des salades « Neutrogena, j'vais m'gêner! »

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire